Amérique du Sud nous reverrons nous un jour?

Tout avait si bien commencé entre nous ! Nous, les gringos alsaciens, et toi, la belle sud-américaine. Nous avions décidé d’un commun accord de nous apprivoiser l’un l’autre en commençant par la partie la plus « caliente de ta géographie : « Colombia la rica » Et il est vrai que dès notre arrivée, tu avais fait les choses en grand : sorti tes couleurs vives, décrété une chaleur implacable dans les ruelles de Carthagène qui, au passage, avait révélé des odeurs qui avait affolé nos narines. Tu avais également repeint d’un bleu intense le ciel, étalé tes fruits les plus exotiques sur tes trottoirs et produit ta cuisine si « piquante » et tellement unique. Nous avons adoré parcourir tes campagnes, avec toutefois un bémol lorsque nos freins se sont « évaporés » dans les rues de Medellin. Puis, ce fut les montagnes de l’Equateur, le désert côtier sans fin péruvien, entrecoupé ici et là, d’une oasis verdoyante. Notre escapade dans le canyon de Colca fut exceptionnelle et émotionnellement intense : la richesse et variété des paysages traversés, l’intensité des contacts humains lors des festivités de carnaval, où nous étions presque les seuls étrangers au milieu de ses tourbillons colorés. Et enfin, le bouquet final : la piste à voie unique empruntée pendant les deux jours de notre retour vers Aréquipa qui, à ce jour, est la plus belle que nous ayons parcourue depuis l’acquisition de Tommy…

Terminant notre périple péruvien, nous ne savions pas encore ce que tu nous réservais pour notre longue descente du Chili. Et je dois reconnaitre que nous avons été sidérés et un peu déconcerté face au paysages lunaires infinis rencontrés dès le passage de la frontière, et à la pan-americana avec ses lignes droites de plusieurs centaines de kilomètres (sans aucune station d’essence). Puis, ce fut la rencontre tant attendue et inoubliable avec le fameux désert d’Atacama. Là, nous avons réellement eut le sentiment d’être seuls au monde. Imaginez-vous à 5000 m d’altitude, vous êtes hors-piste depuis plusieurs kilomètres, il n’y a pas âme qui vive à des dizaines de kilomètres à la ronde et vous cherchez un endroit plat, protégé du vent (si possible) pour stopper votre camion afin d’installer votre bivouac.  Vous passez une nuit sous une voie lactée étincelante, aucune pollution lumineuse par ici. Il y a vous et les étoiles à portée de main. Et le lendemain au réveil, le vent s’est arrêté et vous assistez au lever du soleil sur les volcans environnants : instants MAGIQUES !

Et puis, nous avons poursuivi notre route, partagé des moments d’amitié avec d’autres voyageurs, gouté d’excellents vins, visité d’autres parc naturels magnifiques jusqu’à ce qu’assez rapidement, la belle machine huilée de notre parcours nomade soit rattrapée par l’apparition du Covid19 dans la région. Nous avions entendu parler de son développement en Chine, puis de son arrivée assez fracassante en Europe. Mais installés dans notre bulle voyageuse, nous n’avions jamais envisagé que notre quasi-romance commencée quatre mois auparavant allait être interrompue aussi brutalement. Le premier choc fut l’annonce de la fermeture simultanée des frontières avec l’annonce de confinement obligatoire à effet immédiat dans les pays environnants (Pérou, Bolivie et Argentine). Le choc fut rude, mais bien qu’ayant décidé d’un auto-confinement strict dans le nord de la Patagonie, nous étions encore convaincus qu’il valait bien mieux attendre le passage de l’orage, confortablement installés dans la campagne Chilienne plutôt que de rentrer à Mulhouse, où la situation sanitaire était juste insupportable. A l’époque, nous rêvions même à la poursuite de notre voyage, uniquement au Chili. L’éventualité d’une fermeture de l’espace Schengen jusqu’en septembre acheva de nous convaincre qu’il fallait mettre un terme immédiat la belle romance. Une dernière question nous taraudait : allions nous revenir dans quelques mois ? Les quelques lignes suivantes vous présentent les éléments de réflexion qui nous ont amenés à prendre notre décision et il était important pour nous de les partager avec vous : non, nous ne reviendrons pas dans quelques mois !

La situation socio-économique d’une majorité d’Argentins et de Chiliens était déjà extrêmement précaire pour ne pas dire plus avant la pandémie. Les manifestations bihebdomadaires au Chili reprendront très certainement avec une violence décuplée, à la mesure de la détresse des classes les moins fortunées du pays, repoussées dans l’extrême pauvreté par le passage du Covid.

Je crains également que les blessures du passage de la pandémie resteront profondément ancrées dans les esprits, affectant durablement la vie de tous les jours pour des millions de sud-américains. Dans quelques mois, quelques années, serons-nous toujours les bienvenus, nous européens ? Quoique nous en pensions, les voyageurs au long court que nous sommes, resterons pour très longtemps associés à ce désastre humanitaire et économique.

C’est les raisons pour lesquelles nous avons décidé de rentrer et de stopper notre voyage ici.  Peut-être aurons-nous la chance de pouvoir terminer notre voyage dans quelques années. Cette une éventualité que nous n’écartons pas, bien au contraire. Mais cela dépendra grandement des nouvelles règles de voyage qui, inévitablement, seront mise en place à la suite de cette pandémie ainsi qu’à l’évolution sociale dans les pays du continent. En effet, impossible de prédire comment les Brésiliens, comment les Argentins ou comment les Chiliens seront ou non à nouveau favorables au tourisme.

Restez branché il nous reste encore quelques articles sur ce voyage a vous communiqué

Dernière minute……… : OnZsea (Tommy actuellement au large de l’Equateur), OnZair (nous demain avec Air France à destination de Paris CDG), OnZground (nous après demain à Brunstatt)

Amigos MERCI à TOUS et à bientôt.

Colca variante1
Colca variante2
Atacama 5000m

Amérique du sud nous te quittons les larmes aux yeux mais en espèrant te revoir trés vite!


6 thoughts on “Amérique du Sud nous reverrons nous un jour?

  1. Merci les deux
    Magnifique texte, quel talent pour créer du pathos chez le lecteur.
    Beaucoup de profondeur aussi.
    Bravo pour votre décision.
    Aimer c’est aussi cela. Savoir laisser l’autre exister.
    Bon vent
    Léonard

    Like

  2. Merci pour ce dernier partage qui montre tout le bonheur que vous avez eu à réaliser ce beau voyage au bout du monde.
    Le texte est prenant et les photos magnifiques comme tous les précédents blogs.
    On ne peut que vous souhaiter de reprendre un jour la route là où vous l’avez laissée…
    Bon retour !

    Like

  3. A bientôt Laurent et Angie

    paysages et commentaires superbes, merci de nous avoir fait rêver sans bouger de chez nous.
    bises Karine, Corentin et Franck

    Like

  4. Merci infiniment pour le partage des images (et des sons), coups de cœur, belles rencontres et péripéties.
    Vous avez réussi votre rendez-vous avec l’Amérique Latine, même si les circonstances vous obligent à l’abréger. Comme nous comprenons votre bonheur mais aussi votre peine à quitter ce continent si attachant! Nul doute qu’il vous attendra pour une prochaine escale lorsque des temps nouveaux l’autoriseront!
    Revenez-nous en forme, nous avons hâte de vous saluer d’un “check de pieds” (le nouveau truc mode dans cette vieille Europe!) et de vous écouter raconter…
    Donc pas de bises de nous deux, mais le cœur y est!

    Like

  5. Mais que c’est beau! Comment ne pas vouloir y retourner. On croise les doigts pour un retour dans ces paysages merveilleux dans quelques années. Ça se fera, mais c’est vrai les conditions seront probablement différentes et ce ne sera pas demain. En attendant, les souvenirs sont gravés dans vos mémoires et ça, on ne peut pas vous l’enlever ! A demain 🤗

    Like

  6. Jusqu’au dernier jour… mon message sur le site ne passe pas… Alors le voici : Le voyage continue car vous avez un peu de sang sud américain dans les veines pour toujours !!! Bon vol de retour à la maison, l’autre maison !

    Envoyé de mon iPad

    >

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s